Search icon

12980 signatures pour « Libérer les truies »

A trois mois de l'échéance, la France n'est pas prête pour l'interdiction des cases de gestation.

Des millions de truies passent presque toute leur vie dans d'étroites cases de gestation en Europe. Leur interdiction entrera en vigueur en janvier, mais à peine 50% des exploitations françaises sont aux normes et la profession ne s’attend pas à plus de 60% pour le 1er janvier.
Accompagnées de nos deux amies les truies, nous avons remis lundi notre pétition au Ministère de l’agriculture pour exiger un plan d’action musclé.

Le dialogue avec le Ministère est engagé

En France, le dispositif d’aide de l’Etat aux producteurs mis en oeuvre n’a pas permis d’améliorer suffisamment les taux de mises aux normes.

« Si nous saluons l’annonce récente d’une enveloppe complémentaire de 10 millions d’euros d’aide aux conversions, nous encourageons le Ministère à poursuivre ses actions. Il faut aller encore plus loin, pour le bien-être des truies et le respect de la législation  » précise Léopoldine Charbonneaux, directrice de CIWF France.

Les conseillers techniques chargés des filières animales et agroalimentaires d’une part et de sécurité sanitaire et de l’alimentation d’autre part ont entendu notre message sur l'importance de la mise aux normes. Nous avons soumis des propositions concernant un plan d'action efficace à mettre en place ainsi que sur les inspections à venir.

Nous espérons un retour rapide de leur part sur l'avancée de ce dossier crucial pour le bien-être de centaines de milliers de truies.