Search icon

Une bonne année 2013 pour les truies ?

Commençons par les bonnes nouvelles

Avec l'interdiction partielle des cases de gestation pour les truies qui s’applique à l’ensemble des élevages européens au 1er janvier 2013, les personnes soucieuses du bien-être des animaux en Europe devraient se réjouir. C’est un grand pas en avant pour la protection des porcs.

Au niveau européen, elle permettra d’améliorer les conditions de vie de 13 millions de truies, qui jusqu’alors passaient environ 300 jours par an enfermées dans des cases métalliques. Totalement confinées, les truies étaient sujettes à de nombreuses blessures et frustrations, et ne pouvaient pas même pas bouger.

Tout n’est pourtant pas rose

Cependant, d'après les données officielles obtenues par CIWF, nous nous attendons à ce que 14 pays ne pas respectent pas les délais : Belgique, Chypre, Danemark, Espagne, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Irlande, Italie, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Slovénie.
La France fait figure de mauvais élève avec un taux de non conformité important. Les estimations de conversions indiquaient qu’environ 60% des exploitations porcines françaises seraient conformes, alors que les derniers chiffres officiels issus de Bruxelles fin décembre évoquent des taux de seulement 33%.

Nous nous félicitons de l’entrée en application de ces dernières dispositions de la directive sur la protection des porcs et nous saluons les éleveurs qui s'y conforment » déclare Léopoldine Charbonneaux, Directrice de CIWF France, « mais nous déplorons le fait que de nombreux élevages français et européens ne soient pas encore aux normes, malgré une période de transition de plus de 10 ans.

Les dispositions européennes de protection des truies ont été votées en 2001 et ont été transposées en droit français en 2003, laissant donc du temps aux éleveurs européens. 14 pays non conformes est un triste constat qui indique que les Etats membres ne traitent pas la nouvelle législation avec le sérieux qu'elle mérite.

Des consommateurs ignorant de la situation

Malgré le fait que les niveaux de conformité en France sont bas, de nombreux consommateurs l’ignorent complètement. Selon un sondage*, les français sont 67% à penser que l’origine France leur garantit le respect de la règlementation minimale en matière de protection des porcs. Or, vu les niveaux de mises aux normes en France, ce n’est clairement pas le cas.

Plus d’un français sur deux trouve choquant que de nombreux élevages français ne respectent pas la législation au 1er janvier 2013. Malheureusement, ces mêmes consommateurs français vont acheter des produits issus d’élevages non conformes, sans le savoir.

Que faisons-nous ensemble pour aider les truies ?

A l’occasion de l’entrée en application de cette interdiction, les personnes soutenant CIWF ont envoyé des milliers de messages aux responsables politiques et à l’interprofession porcine dans le cadre de notre campagne « Libérez les truies ».
L'équipe agroalimentaire de CIWF a contacté de très nombreux acteurs de la grande distribution et du secteur agroalimentaire, leur demandant de s’assurer que leur chaîne d'approvisionnement respecte le cadre légal à compter du 1 janvier 2013.

Nous espérons que ces réactions fortes, soutenue par notre campagne continue, aidera à faire en sorte que bientôt chaque truie en France soit élevée dans de meilleures conditions.

* Sondage CIWF par YouGov réalisé auprès d’un échantillon représentatif de 1009 personnes entre le 4 et le 6 décembre 2012.