Search icon

Communautés locales en danger

L’élevage intensif met en péril des moyens de subsistance et menace les populations locales, leur économie et les travailleurs agricoles.

Communauté en danger
L'élevage industriel menace les communautés locales

L'élevage industriel est clairement un problème mondial, mais il a aussi des effets plus localisés : les travailleurs agricoles et les personnes vivant à proximité des grands élevages intensifs peuvent également être affecté.

Une bouffée de pollution

La poussière et les gaz toxiques, tels que les composés organosulfurés et l'ammoniac qui proviennent à la fois des animaux eux-mêmes et de leur alimentation et de leurs déchets, peuvent porter atteinte à la qualité de l'air et provoquer des problèmes respiratoires1. Cela peut être particulièrement problématique pour les travailleurs agricoles, les enfants et les personnes âgées. Dans le cas de la production porcine, il a été estimé2 que « au moins 25% des travailleurs [dans les élevages de type industriels] souffrent de maladies respiratoires, notamment  de bronchites, d'irritations des muqueuses, de symptômes proches de l’asthme, et du syndrome de détresse respiratoire aiguë ». Les intrants utilisés dans la culture des aliments destinés aux animaux des élevages intensifs peuvent être également dangereux, en particulier dans les pays en voie de développement où la réglementation peut être moins stricte3. Plusieurs sources convergent pour démontrer que les  produits chimiques qui sont parfois utilisés pour cultiver le soja par exemple - pesticides, herbicides, fongicides – causent régulièrement des problèmes de santé graves et chroniques dans plusieurs pays d'Amérique du Sud4.

Il y a régulièrement des signalements d'empoisonnement dans les zones de production du soja en Argentine, au Brésil et au Paraguay. Le syndicat des agriculteurs brésiliens FETAG-Piauí a fait état de 65 cas d'empoisonnement dans l'État de Piauí durant la seule année 2005, dont une quinzaine ont été mortels.
The Dutch Soy Coalition (2008)5

Mauvaises nouvelles pour les éleveurs

L’importance de ​​la mécanisation dans les élevages industriels met sous pression le secteur agricole européen. Depuis des années, le nombre d'agriculteurs et d’employés agricoles décline en Europe. Les chiffres sont tombés en 20106 : l'emploi dans le secteur agricole au sein de l'UE a chuté de 25% entre 2000 et 2009.

En Europe, un agriculteur abandonne l’agriculture presque chaque minute.
Partager les ressources de la planète (STWR), 20057

Et les économies locales peuvent souffrir

La vitalité des communautés locales peut également souffrir de l'élevage industriel. Il est prouvé que le regroupement des petites exploitations conduit à la détérioration des communautés rurales. Selon la Commission Pew8, le « tissu social » des communautés change considérablement lorsque les élevages industriels remplacent les fermes familiales. Cela s'explique en partie parce que l’élevage industriel repose davantage sur la technologie que sur le travail, ce qui conduit à un recours croissant à des travailleurs temporaires ou à des immigrants qui sont prêts à accepter des salaires inférieurs9. En 2007, des scientifiques ont affirmé que « la concentration des exploitations agricoles tend à réduire plus les revenus des  communautés rurales que lorsque le secteur est dominé par les petites exploitations agricoles, qui tendent à faire circuler l'argent au sein de leur communauté.10 » Dans certains pays en voie de développement, les effets peuvent être encore plus dévastateurs, la terre étant accaparée par les grands propriétaires pour cultiver des aliments destinés aux animaux, comme le soja. Au Paraguay où les plantations de soja défilent kilomètres après kilomètres, la majorité d'entre elles est détenue par de grands propriétaires terriens et des entreprises multinationales. Les mises en culture et les récoltes de ces terres sont effectuées en utilisant des machines, ce qui signifie que moins de personnes sont employées et que beaucoup doivent quitter les zones rurales pour chercher du travail dans les villes. Dans les situations les plus extrêmes, les locaux sont mêmes expulsés de leurs propres terres pour faire place à des cultures (The Ecologist11).

Le nombre de conflits fonciers au Brésil a augmenté de 10% entre 1997 et 2005. Dans la région de Maranhão, où la culture du soja a rapidement augmenté durant la même période, le nombre d'incidents violents est passé de 19 incidents en 1997 à 146 en 2005.
The Dutch Soy Coalition (2008)12

Ne vous fiez pas uniquement à notre parole

Il y a cinquante ans, un… éleveur qui élevait des cochons ou des poulets pouvait être exposé à plusieurs douzaines d’animaux pendant moins d’une heure par jour. L’employé d’aujourd’hui travaillant dans des espaces confinés est souvent exposé à des milliers de cochons ou à des dizaines de milliers de poulets pendant huit heures ou plus chaque jour.

Commission Pew (2008) [13]

La qualité de l’air dans certains sites témoins d’élevages industriels aux États-Unis est bien moins bonne que dans les villes les plus polluées d’Amérique. Les travailleurs agricoles sont ainsi exposés à des concentrations de polluants nettement supérieures que ce qu’autorise la directive sur la santé au travail.

Environmental Integrity Project (2011) [14]

Dans toutes les régions du monde, les inégalités vont grandissantes dans les unités de production, et les petites exploitations se rassemblent de plus en plus pour former des systèmes de production industrialisée de plus grande échelle… Les petites… exploitations familiales sont marginalisées et désavantagées. Les terres sont de plus en plus regroupées… en partie à cause des élites économiques et politiques des pays riches qui achètent des terres pour des raisons spéculatives. Les personnes de couleur forment sans doute la majeure partie de la population vivant sur ces terres. Cependant, elles ont encore mois accès aux terres pour la production de nourriture qui pourrait être consommée localement ou dans la région. Cela a des conséquences sur les travailleuses agricoles, qui forment la majorité des petits producteurs agricoles du monde.

Government Office for Science (2011) [15]

En résumé

L'élevage industriel détruit des communautés. En s’élevant contre l'élevage industriel, nous ne sommes pas simplement en train de créer une révolution alimentaire et agricole, nous créons également un système plus juste et plus prospère pour tous.

Vous souhaitez lutter contre la pauvreté ?

Aidez-nous à mettre fin à l’élevage industriel ! Saisissez votre e-mail pour recevoir nos appels à actions et l’actualité de nos campagnes (vous pouvez vous désabonner à tout moment).

Références

  1. Pew Commission (2008), Putting Meat on the Table
  2. EHP (2007), Community Health and Socioeconomic Issues Surrounding Concentrated Animal Feeding Operations
  3. Friends of the Earth (2008), What's Feeding our Food? The Environmental and Social Impacts of the Livestock Sector
  4. The Dutch Soy Coalition (2008), Soy - Big Business, Big Responsibility. Addressing the social and environmental impact of the soy value chain
  5. The Dutch Soy Coalition (2008), Soy - Big Business, Big Responsibility. Addressing the social and environmental impact of the soy value chain
  6. Eurostat (2010), News Release: Employment in the Agriculture Sector Down by 25% Between 2000 and 2009
  7. STWR (2005), Farm Subsidies: The Report Card
  8. Pew Commission (2008), Putting Meat on the Table
  9. Pew Commission (2008), Putting Meat on the Table
  10. EHP (2007), Community Health and Socioeconomic Issues Surrounding Concentrated Animal Feeding Operations
  11. The Ecologist (2009), Killing Fields: The True Cost of Europe's Cheap Meat
  12. The Dutch Soy Coalition (2008), Soy - Big Business, Big Responsibility. Addressing the social and environmental impact of the soy value chain
  13. Pew Commission (2008), Putting Meat on the Table
  14. EIP (2011), Hazardous Pollution From Factory farms: An Analysis of EPA's National Air Emissions Monitoring Study Data
  15. Government Office for Science (2011), The Social Structure of Food Production

Lire la suite